- Diapason Record Review

dom 1 ott 2006

Maurizio Pollini: MOZART Piano Concertos N.17 e 21

La grande rectitude de Pollini confère aux mouvements lents un fort pouvoir méditatif, ces lignes musicales si méticuleusement pondérées dévoilant une intériorité dans laquelle on aime s'oublier... Une redécouverte....une progression irrésistible, qui maintient l'attention en permanence, une main droite épurée et légère, qui fait parfois sonner le Steinway comme un délicat pianoforte, et une main gauche aussi généreuse que richement accentuée. Des sonorités limpides ainsi que des phrasés élancés complètent idéalement le tableau. La grande rectitude de Pollini confère aux mouvements lents un fort pouvoir méditatif, ces lignes musicales si méticuleusement pondérées dévoilant une intériorité dans laquelle on aime s'oublier... Une redécouverte.
Jérôme Bastianelli